Source
Il y a peu, mon père a (encore) appris le décès d’un de ses ex-collègues, emporté par un cancer. Conséquence logique et directe : il veut profiter plus de sa retraite, il veut manger dans un bon restaurant japonais et bien sûr, il veut aller dans le restaurant recommandé par un autre ex-collègue, toujours vivant et bon vivant. Et c’est donc cette « anecdote » funèbre qui nous a fait atterrir à Koetsu, vendredi dernier. Encore une fois, je vous embarque dans un restaurant parisien, pardon pour les autres, mais vous allez voir que vous ne manquez pas l’affaire du siècle !
Source
Certes, les réponses que vous m’avez données pour mon concours 500e post étaient très claires, mais... mais... mais... je ne peux pas ne pas parler de ma nouvelle adresse fétiche à Paris ! Kosyuen, c’est Camille qui en a parlé en premier et m’a fait rêver en moins de deux. Pour la simple raison que ce restaurant japonais propose des ochazuke ! Il s’agit d’un plat de riz à arroser de thé, que je n’avais jamais eu l’occasion de goûter. Forcément, quand une ex-collègue m’a dit qu’elle mangerait bien japonais, je n’ai pas été chercher très loin. Et forcément, quand mon resto de St-Valentin a été annulé, c’est aussi là que j’ai emmené Monsieur. Je vous montre ?
Source

Le plat préféré de ton enfance
Mon ventre balance entre la soupe au concombre amer et celle aux racines de lotus, parfaitement préparée par ma mère. Aujourd’hui, c’est mon père qui les prépare et c’est presque aussi bon. Pour ma part, j’en ai déjà fait mais avec beaucoup moins de succès : je n’ai pas l’expérience et le tour de main, et en plus, il me manque souvent le tiers des ingrédients, ceux qui relèvent le goût.

Ce challenge prend donc fin sur cette photo qui ne fera sans doute saliver que moi, j’espère qu’il vous a plu :) Vous pouvez retrouver ici l’intégralité du challenge !
Source

Un plat ou aliment que jamais-de-la-vie tu goûterais
S’il est vrai que je ne mangerais jamais une licorne, c’est surtout l’araignée, comme j’en ai vu dans des marchés asiatiques, que je ne toucherais/regarderais/goûterais jamais de la vie. Pas parce que je suis végétarienne mais parce que je suis horriblement arachnophobe.
Source

Un plat ou aliment que tu rêves de goûter
Un plat de légumes de L’Arpège. De magnifiques photos sur le compte Instagram d’Alain Passard : @ArpegeLive.
Source

Le plat ou aliment que tu trouves le plus sous-estimé 
Les œufs. Parce que les vrais savent.
Source

Le plat ou aliment que tu trouves le plus surestimé
Ce genre de gâteaux dont j’ai oublié le nom, sucrés ou salés, visuellement très impressionnants mais sans aucun intérêt gustatif. Un peu comme les carottes mais en plus beau.

Source

Un plat ou aliment qui t’ennuie
Les carottes, sans appel. C’est chiant à mourir, chiant à préparer. J’ai tout essayé ou presque : en soupes (toutes différentes), en gâteau, en chips, en jus, en salade, rôties : ce légume est sans intérêt gustatif. Mon beau-père me dirait que c’est parce que je ne connais pas le goût des bonnes carottes (crues, de surcroît), je lui répondrais qu’il faudrait qu’il se mette dans ce cas à apprécier les épis de maïs cuits à la vapeur au lieu de dire que le maïs, c’est pour les chevaux.
Source

Une spécialité de ta famille ou de ta région
Je devrais mieux connaître les spécialités du village familial mais je ne sais plus très bien faire la part des choses donc parlons plutôt du curry de ma mère ! Comme base, ce doit être une pâte de curry rouge thaïlandais, mais à laquelle elle n’ajoute pas ou peu de lait de coco. Ensuite, il y a des cuisses de poulet. Enfin, le CLOU : des aubergines *_* mais aussi des haricots verts, des tiges de citronnelle, des épices-mais-pas-trop... Ce qui donne un liquide assez clair et d’une couleur jaune moutarde. Surtout, il ne faut pas que les ingrédients flottent au-dessus de la soupe, on est censé manger ça avec du riz. J’en ai ramené une fois à monsieur mais de toute évidence, celui-ci ne sait pas apprécier les bonnes choses.

Super bonus, mon père en a cuisiné récemment, voici donc des photos de la chose :



Admirons ce superbe curry végétarien :
sa cuisse de poulet, son sang de porc, sa sauce de poisson…

Source (montage ?)

Un plat ou aliment que tu manges quand tu es triste
Le combo de mon adolescence : des chips (bien grasses ou au vinaigre) avec du Fanta ! Après ça, j’arrête de ruminer et avec les kilos pris, je m’attaque au problème.